La réconciliation, sacrement du pardon

Vous êtes ici

« Soyez toujours prêts à rendre compte de l'espérance qui est en vous » (1 Pi 3, 15)

 

Le sacrement de réconciliation est la marque de tendresse infinie de Dieu pour son peuple.

 

Ce sacrement prend sa source dans la miséricorde infinie de Dieu. Parce que son amour est infini, il nous accorde la grâce du pardon, à nous qui ne sommes que pauvres pécheurs et mendiants de son amour. Le pardon de Dieu est toujours possible, si notre démarche est vraiment sincère, car Dieu nous aime, même quand nous ne nous aimons plus assez. Le dialogue avec un prêtre permet de trouver le chemin de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères.

 

Le Christ a donné pouvoir à ses Apôtres de délier les péchés en son Nom (Mt 16, 19). Ce pouvoir est donc transmis aux successeurs des Apôtres, les évêques, et aux prêtres leurs collaborateurs. Comme pour tous les sacrements, quand le prêtre agit, c’est le Christ qui agit à travers lui. On dit qu’il agit in persona Christi.

 

La contrition désigne l’attitude de la personne qui reconnaît avoir mal agi, regrette d’avoir blessé l’amour des autres et de Dieu. Cette attitude conduit à vouloir changer sa manière de penser et de vivre, et à réparer les dommages causés aux autres et à soi-même.

 

absolution : Le prêtre « remet en route » la personne lorsqu´il pardonne les péchés, au nom du Christ. Le pardon permet de renouer avec Dieu les liens rompus par le péché. Dans cet acte sont engagés le prêtre qui donne l´absolution et le pénitent qui manifestera, ensuite, dans sa vie, les fruits du pardon.